miércoles, 13 de abril de 2011

Souvent deux culz



32. Il est court, rond et groz,
Je le met entre mes os,
Et quant il se destempre,
La doulceur me va ou ventre.
– C'est une cerise, quant l'en la rompt entre ses dens, et le jus en yst


33. Quelz deux choses sont au monde plus contraires par nature?
– L'en dist que c'est eaue et feu; mais aussi bien le sont deux montaignes et deux culz, car deux montaignes jamais ne se rencontrent, et souvent deux culz prendent plaisir a eulz rencontrer.


58. Quel est le son de tous les instrumens du monde qui moins plaist aux dames?
– C'est d'un vit qui se clipotte [recroqueville] quant il a pissié.


98. Il est reond, court et groz,
Et si ne voit goutte,
Et si ne a nulz os,
Maiz ou trou se boute [précipite]
– C'est la façon de ung fouant [taupe].


399. Je vous demande que c'est: de tant plus que l'on le quiert, et moins l'on le treuve.
– C'est le fons du con, qui oncques n'est trouvé.


400. Quelle est la chose au monde de plus contraire condition a ung con?
– C'est ung four, car le four ne s'eschauffe sans grant feu, et au contraire le con s'eschauffe par grant moisteur. Et la paste que l'en boute dedens le four molle et moiste, l'en la retire assez tost dure et seche; et du con il advient tout le contraire, car ce que l'en y boute par coustume est dur et roide, et quant il s'en retire, l'en le treuve tout mol et moiste.



401. Quant est ce que le vit rend au con plus de grief et d'angoisse?
– Ce est lors qu'il recule



476. Quel difference trouvez vous d'un pourcel a ung vit?
– Ung pourceau au froter et grater se couche, et ung vit se lieve.



480. Quel est le plus grant traittre que le cul trouve?
– C'est la coulle, qui peu a peu approche et baise le cul, puis le fiert tantost sans point escryer.



481. Quelles deux choses sont ce au monde, l'une d'orient et l'autre d'occident, qui, si tost que se rencontrent, s'entendent par amour ensemble?
– Ce sont deux culz.


560. Qu'est ce qui est le plus mal a escorcher?
– C'est ung vit, car depuis le commencement du monde, femme ne luy a peu escorchier que la teste tant seulement...



Devinettes françaises du Moyen Âge

No hay comentarios:

Publicar un comentario en la entrada