jueves, 27 de noviembre de 2014

La femme-homard



PROPOS D'UN PARISIEN
La femme-homard est-elle un phénomène ou une artiste ?
Le tribunal a demandé un mois pour étudier cette question le 27. juillet, nous saurons si Mlle Brison, dont les bras et.les jambes se terminent par des manières de pinces de homard, est un simple phénomène ou "une artiste peintre". Et la question a son importance, car cette jeune personne se montre dans les foires en dépit de l'ordonnance du préfet de police, en date de février 1906, laquelle interdit, sauf de rares exceptions, l'exhibition de phénomènes vivants. Phénomène, elle sera condamnée artiste,elle. sortira tête haute de l'audience. Espérons que' le tribunal adoptera la deuxième manière de voir car la femmehomard est à. la veille de se marier, un jeune homme très bien ayant demandé sa pince.
Ainsi, la liberté d'être phénomène la dernière nous a été retirée. Nous n'avons plus le droit d'être l'homme squelette, la femme-crapaud, si ce n'est en vertu d'une autorisation spéciale. Il faut s'attendre à ce que bientôt, à l'Officiel, entre une promotion militaire et un mouvement préfectoral, paraissent les nominations de femmes à trompe et d'hommes à gueule de chien. C'était bien la peine, n'est-ce pas, de prendre la Bastille. Plus de phénomènes vivants. C'est cela qui va gêner le recrutement de nos parlementaires En d'autres temps, c'était une bénédiction dans une famille quand le petit dernier montrait des dispositions pour devenir un monstre digne de figurer chez Bamum. Et le petit, demandaient les voisins jaloux, est-ce qu'il promet?
Qui, répondait l'heureux père, il promet d'éclipser l'homme à la tête de veau. Hélas tout s'en va. La carrière de phénomène est perdue du fait de l´administration, décidément hostile à toutes les supériorités.

Le Matin, 1 juillet 1909



No hay comentarios:

Publicar un comentario en la entrada