miércoles, 12 de mayo de 2010

MADEMOISELLE SQUELETTE






A Paul Bilhaud.

Mademoiselle Squelette!
Je la surnommais ainsi :
Elle était si maigrelette !

Elle était de la Villetle,
Je la connus h Bercy,
Mademoiselle Squelette.

Très ample était sa toilette,
Pour que son corps fut grossi
Elle était si maigrelette!

Nez camard, voix aigrelette;
Mais elle me plut ainsi,
Mademoiselle Squelette.

J'en fis la bizarre emplette.
Ça ne m'a pas réussi :
Elle était si maigrelette!

Elle aimait la côtelette
Rouge, et le vin pur aussi,
Mademoiselle Squelette!

Sa bouche un peu violette
Avait un parfum ranci,
Elle était si maigrelette!

Comme elle était très-follette,
Je l'aimai couci-couci,
Mademoiselle Squelette.

Au lit, cette femmelette
Me causa plus d'un souci :
Elle était si maigrelette!

Puis un jour je vis seulette,
L'œil par les pleurs obscurci,
Mademoiselle Squelette.

Cherchant une gouttelette
De sang très peu cramoisi :
Elle était si maigrelette!

Sa phtisie étant complète,
Elle en eut le cœur transi,
Mademoiselle Squelette.


Alors plus d'escarpolette;
Plus un dimanche à Passy...
Elle était si maigrelette !

Sa figure verdelette
Faisait dire aux gens ; «Voici
Mademoiselle Squelette! »

Un soir à l'espagnolette
Elle vint se pendre ici.
Elle était si maigrelette!

Horreur! Une cordelette
Décapitait sans merci
Mademoiselle Squelette ;
Elle était si maigrelette...


M. Rollinat

No hay comentarios:

Publicar un comentario en la entrada